Étiquetage


Pour générer l'étiquetage de votre produit en un clic, rendez-vous sur ce dernier et cliquez sur la liste "Étiquetage" à gauche de l'écran. En appuyant sur "Formuler", des étiquettes sont générées automatiquement lors d'une configuration standard BeCPG.

Les régles standards d'étiquetage doivent être ajoutées sur le modèle de l'entité.

La gestion de la syncrhonisation et des groupes permet de créer des automatismes pour toutes les règles.

Synchronisation


Il existe trois types de synchronisation des règles d’étiquetage.

Modèle

  • La règle est définie sur le modèle de produit A (PF, SF, MP) ;
  • La règle est appliquée tout le temps sur les produits de même type que le produit A;
  • La règle n’est pas visible par l’utilisateur consultant la liste « Étiquetage » de ses produits.

Intérêt: l’intérêt de ce type de synchronisation est d’alléger la liste des règles d’étiquetage lorsque des règles doivent toujours être appliquées par défauts à certains types de produits.

Synchronisation

  • La règle est définie sur le modèle de produit A (PF, SF, MP) ;
  • La règle est appliquée tout le temps sur les produits de même type que le produit A;
  • La règle est visible par l’utilisateur consultant la liste « Étiquetage » de ses produits ;
  • La règle peut être modifiée en allant sur la liste « Étiquetage » du modèle de produit.

Intérêt: l’intérêt de ce type de synchronisation est de créer une règle qui sera utilisée par différents produits. Ainsi, une modification de cette règle se fera en une seule fois et sera répercutée sur l’ensemble des produits concernés par cette dernière. Il est possible de la désactiver.

Manuel

  • La règle est définie sur chaque produit ;
  • La règle est visible par l’utilisateur consultant la liste « Étiquetage » de ses produits ;
  • La règle peut être modifiée par l’utilisateur à partir de la liste « Étiquetage » de ses produits.

Intérêt: l’intérêt de ce type de synchronisation est de permettre à l’utilisateur de gérer l’étiquetage de ses produits indépendamment de chacun.

Activation / désactivation d'une règle

Les règles "modèles" (au niveau du modèle d'entité) et les règles "synchronisées ou manuelles" (au niveau de l'entité elle-même) peuvent être activées ou désactivées en utilisant les boutons ci-dessous. Il suffit simplement de cliquer dessus et en choisir d'activer (Oui) ou de désactiver (Non) la règle d'étiquetage.

Règles définies sur les groupes

Le recours au champ « Groupe » est utile: toutes les règles associées à un groupe ne s'appliqueront qu'à ce dernier. Si une règle n'appartient à aucun groupe, elle s'appliquera à l'ensemble des groupes existants.

Rappel : Seule la régle d'étiquetage "Rendu" crée une étiquette. Pour qu'une règle ne s'applique à aucun groupe : il faut la désactiver. Un groupe est constitué au minimum d'une règle rendue (une étiquette) pour être visible.

Exemples :

  • Cas 1 : Lorsqu’il faut appliquer des règles différentes à plusieurs étiquettes. On a par exemple une étiquette du groupe 1 et une étiquette du groupe 2. On souhaite changer le séparateur « , » en « ; » uniquement dans l’étiquette 1. On crée alors une nouvelle règle de type « Préférence » en notant « defaultSeparator = "; " » dans le champ « Expression » et en spécifiant « Groupe 1 ».

  • Cas 2 : Lorsqu’il faut appliquer la même règle à toutes les étiquettes. On a par exemple une étiquette du groupe 1 et une étiquette du groupe 2. On souhaite changer le séparateur « , » en « ; » dans toutes les étiquettes. On crée alors une nouvelle règle de type « Préférence » en notant « defaultSeparator = "; " » dans le champ « Expression » et en laissant vide le champ « Groupe ».

Dans le cas où nous avons 3 étiquettes (ou plus), il n'est actuellement pas possible de sélectionner plusieurs groupes et n'appliquer la règle qu’à deux d’entre elles.

ATTENTION : si par défaut vous avez la règle « Afficher les pourcentages », le cas 1 ne fonctionnera pas.

Types de déclaration


A partir de la liste de filtrage en bas à droite, il est possible de définir comment doivent être déclarés les différents ingrédients présents dans les matières premières:

Il existe 7 types de déclaration :

  1. Déclarer les ing.,
  2. Déclarer lib. Légal,
  3. Détailler,
  4. Regrouper,
  5. Assortiment,
  6. Omettre,
  7. Ne pas déclarer.

  • Déclarer les ingrédients affichera tous les ingrédient d'un composant;

  • Déclarer le libellé légal n'affichera que son libellé légal;

  • Détailler affichera tous les ingrédients ainsi que leur appartenance (matière première ou semi-fini), par exemple: Lardon (ing1, ing2, ing3);

  • Regrouper permettra de regrouper la composition du produit par niveau. Il faut choisir "regrouper" sur le semi-fini cible. Exemple d'une quiche façon Loraine :

    • Pâte brisée (60%) : farine de blé, margarine, sel...\
    • Appareil à quiche (35%) : crème, œufs, eau, lardons, sel, poivre.
    • Topping (5%): Gruyère rappé.
  • Assortiment est basé sur un principe similaire à celui du regroupement mais les pourcentages sont calculés par rapport à l'assortiment (semi-fini généralement). Exemple : application de la fonction assortiment à un semi-fini ici d'un appareil à quiche d'une tarte façon quiche lorraine :

    • Pâte brisée (60%) : farine de blé, margarine, sel...
    • Appareil à quiche (35) : crème (40%), œufs (20%), eau (20%), lardons (15%), sel (3%), poivre (2%).
    • Topping (5%) : Gruyère rappé.
  • Omettre omet les composants sélectionnés. Les composants ne sont pas visibles sur l'étiquetage et leur part dans la recette est mise à zéro. Exemple pour une pâte brisée :

    • Avant : Farine de blé 60%, beurre 30%, eau 9%, sel 1%
    • Aprés : Beurre 75%, eau 22.5%, sel 2.5%
  • Ne pas déclarer permet de ne pas déclarer des composants. Ils ne seront pas déclarés sur l'étiquetage et leur part dans la recette n'est pas remise à zéro.

Étiquetage des allergènes


Alimenter la liste des allergènes

Une liste d’allergènes préétablie existe déjà par défaut dans le système. S’il est cependant nécessaire d’en ajouter de nouveaux, aller dans beCPG> Administration beCPG> Caractéristiques> Allergènes et cliquer sur « Ajouter ». Un formulaire s’affiche alors et permet de renseigner :

  • Le nom de l’allergène ;
  • Le libellé légal de l'allergène (c'est ce nom qui apparaîtra entre parenthèse sur l'étiquetage);

  • Le seuil réglementaire en pourcentage
  • Les allergènes enfants

Étapes à suivre pour l'étiquetage des allergènes

Renseigner les allergènes dans la recette

Pour que les allergènes apparaissent dans l’étiquetage du produit, il faut les avoir préalablement renseignés au niveau de ses matières premières. Pour information, il suffit de renseigner les allergènes une seule fois sur une matière première pour qu’ils ressortent à chaque fois que cette dernière sera utilisée dans un produit.

Pour cela, aller sur chaque matière première du produit et cliquer sur la liste « Allergènes ». Une liste d’allergènes est affichée par défaut mais il est possible d’en ajouter de nouveaux en cliquant sur « Ajouter » et en choisissant un élément de la liste.

Une fois l’allergène choisi, il est alors nécessaire de mentionner la nature de sa présence. Pour cela, un arbre de décision peut être utilisé pour savoir si l’allergène doit être déclaré ou non et si sa présence est volontaire ou fortuite.

En fonction de la nature de sa présence, il faudra ensuite renseigner la source de l’allergène, c’est-à-dire, l’ingrédient qui en est porteur. Cette étape est importante pour générer un étiquetage correct.

Choisir le type de déclaration

  • Soit vous déclarez la matière première selon le type « Déclarer le libellé légal » auquel cas l’allergène se mettra toujours entre parenthèses et en gras après le nom de la MP que sa source ait été renseignée ou non. Le nom de l'allergène, qui s'affiche entre parenthèses, est renseigné dans son libellé légal (Administration BeCPG > Caractéristiques > Allergènes).
  • Soit vous déclarer la matière première selon le type « Déclarer les ingrédients » auquel cas l’allergène se mettra entre parenthèses et en gras après le nom de l’ingrédient UNIQUEMENT si sa source a été renseignée.

Source renseignée :

Attention : dans ce cas, si le nom de l’ingrédient correspond à l’un des enfants de l’allergène , il sera mis en gras et ce ne sera pas l’allergène lui même qui sera mis entre parenthèses à côté.

Paramétrer la mise en forme de l'étiquetage des allergènes

Si la mise en gras des allergènes dans l’étiquetage telle que présentée ci-dessus ne convient pas, il est possible de le faire à la main. Les traductions / langues sont indépendantes les unes des autres. Vous devrez modifier manuellement l'ensemble des traductions pour que la modification s'applique à toutes les traductions. Il est aussi possible d'avoir une police différente pour chaque langue.

Dans le cas où « Type de déclaration » = « Déclarer les ingrédients» : Aller sur l’ingrédient concerné et éditer ses propriétés. Dans le libellé légal, ajouter la balise au début du mot à mettre en gras et </b> après le mot à mettre en gras. Retourner ensuite sur la liste « Étiquetage » et appuyer sur « Formuler » pour voir apparaître les modifications.

Les modifications effectuées à la main l’emportent sur les modifications par défaut. D'autres mises en forme sont possibles. Il suffit d'utiliser les bonnes balises HTML.

Modification à effectuer :

Avant :

Après :

Étiquetage et ingrédients bio


Pour que les ingrédients bio apparaissent avec une astérisque (*) dans l’étiquetage du produit, il faut avoir préalablement ajouté au niveau des noms légaux des ingrédients "l'astérisque".

Ces ingrédients ne seront utilisés que pour les matières premières bio.

Étiquetage et rendement


Étiquetage avec ou sans rendement

Il est possible d’intégrer ou non le rendement dans l’étiquetage du produit.

Étiquetage ne prenant pas en compte le rendement

Par défaut, lorsque la formulation est effectuée, l’étiquetage du produit ne prend pas en compte le rendement. Ainsi, les pourcentages d’ingrédients correspondent aux pourcentages mis en œuvre dans le produit cru.

Composition du produit cru :

Étiquetage du produit cru ne prenant pas en compte le rendement :

Composition du produit cuit :

Étiquetage du produit cuit ne prenant pas en compte le rendement :

Étiquetage prenant en compte le rendement

Pour prendre en compte le rendement lors de l’étiquetage du produit, il est nécessaire de créer une règle. Pour cela, aller dans la sous-partie « Règles d’étiquetage » de la partie « Etiquetage » et cliquer sur « Ajouter ». Entrer par exemple « Afficher le rendement » comme nom de règle et coller « ingsLabelingWithYield = true » sous « Expression ». Choisir ensuite «Préférences » dans « Type de règle » et appuyer sur « Enregistrer ». Formuler de nouveau votre produit.

Dans le PLM, un produit peut être paramétré comme cuit ou cru en jouant sur le rendement.

Produits crus

Dans le cas d’un produit cru, c’est le poids mis en œuvre qui va être pris en compte dans les calculs nutritionnels, physico et étiquetages. S’il y a un rendement cela n’affectera pas les calculs.

Produits cuits

Il existe deux cas lorsque les produits sont cuits:

Postulat de base : le produit contient l’ingrédient « eau ».

Soit le produit est cuit et un peu d’eau s’est évaporée auquel cas, le pourcentage d’eau a diminué et les pourcentages des autres ingrédients ont augmenté de manière proportionnelle afin que leur somme totale fasse toujours 100%.

Composition du produit cuit :

Étiquetage du produit cuit :

Soit le produit est cuit à tel point que non seulement toute son eau s’est évaporée mais également que l’eau de certains de ses ingrédients a commencé à s’évaporer. Dans ce cas, il n’y a plus d’eau ; les pourcentages des autres ingrédients dont l’eau ne s’est pas évaporée ont augmenté mais restent inférieurs à 100% et les pourcentages des autres ingrédients dont l’eau s’est évaporée ont augmenté et sont supérieurs à 100%.

Composition du produit surcuit :

Étiquetage du produit surcuit :

Règlementation concernant l’étiquetage des produits cuits

« Pour des denrées alimentaires ayant subi une perte d’humidité à la suite d’un traitement thermique ou autre, la quantité est indiquée en pourcentage correspondant à la quantité du ou des ingrédients utilisés, rapportée au produit fini, sauf lorsque ladite quantité ou la quantité totale de tous les ingrédients mentionnés sur l’étiquetage dépasse 100 %, auquel cas la quantité est indiquée en fonction du poids du ou des ingrédients utilisés pour la préparation de 100 grammes de produit fini » Annexe VIII du règlement INCO : http://eurlex.europa.eu/LexUriServ/LexUriServ.do?uri=OJ:L:2011:304:0018:0063:fr:PDF

Ainsi, pour les produits ayant subi une perte en eau, le calcul des pourcentages d’ingrédients est réalisé ainsi : [ ( Pourcentage de l'ingrédient mis en œuvre dans le produit cru x Masse de produit cru)/(Masse de produit cuit)

Cas de l’alcool

L’alcool qui s’évapore ne sera pas traité via le rendement, mais via les règles de déclaration en utilisant « Omettre » etc….

Etiquetage et reconstitution d'un ingrédient


Reconstituer un ingrédient

Objectif :

Incorporer dans la recette un ingrédient reconstitué (lait demi-écrémé : lait en poudre +eau, poudre de chocolat : cacao gras +sucre…) et d’en réaliser l’étiquetage.

Définitions :

Taux de reconstitution :

Cas N°1 : Si votre calcul du taux de reconstitution est le suivant :

  • Taux de reconstitution = quantité finale / quantité initiale. La valeur est à utiliser telle quelle. Exemple : Votre taux de reconstitution du lait = (20g de poudre de lait + 80g d'eau) / 20g de poudre de lait = 5

Cas N°2 : Si votre calcul du taux de reconstitution est le suivant :

  • Taux de reconstitution = quantité initiale / quantité finale *100. La valeur à utiliser, est égale à (100/votre taux de reconstitution) Exemple : Taux de reconstitution du lait = 20 g de poudre de lait / (20g de poudre de lait + 80g d’eau)*100 = 20 la valeur à utiliser est égale à 100/20 = 5

Priorité de reconstitution : Si un ingrédient est limitant : indiquez l’ordre de priorité d’incorporation s’il existe plusieurs reconstitutions utilisant ce même ingrédient. Exemple : J’ai 500g d’eau et je dois reconstituer :

  • du lait pour lequel il me faut 450g ,
  • un jus de fruit pour lequel il me faut 200g,

en priorisant le lait ("1") et en mettant une priorisation de ("2") sur le jus de fruit : la reconstitution du lait sera complète, contrairement à celle du jus de fruit. On ne reconstituera pas plus de 1/4 du jus de fruits (la seconde reconstitution se fera à hauteur de la quantité d’eau restante).

Diluant : ingrédient associé dans lequel on dilue l’ingrédient sur lequel on travaille (généralement la quantité de diluant > quantité de dilué).

Ingrédient reconstitué : nom de l’ingrédient composé du diluant et de l’ingrédient dilué (lait (eau, lait en poudre), chocolat en poudre (sucre, poudre de cacao gras) ...

Comment procéder :

Il faut ajouter les champs spécifiques pour la reconstitution dans les propriétés de l’ingrédient :

  1. Ouvrir l’ingrédient à diluer (=reconstituer),
  2. Dans les propriétés de l’ingrédient : créer un nouvel aspect,
  3. Sélectionner l’aspect « Reconstituable (becpg:reconstituableAspect ) » :
  4. Valider,

Maintenant, dans les propriétés de l’ingrédient, sont disponibles de nouveaux champs (exemple : lait en poudre) :

Si vos ingrédients n’existent pas, il faut les ajouter dans : BeCPG> Administration BeCPG> Caractéristiques>Ingrédients

Etiquetage de l’ingrédient reconstitué

Création d’un produit contenant un ingrédient reconstitué :

La reconstitution crée finalement un ingrédient virtuel (sans code MP et lié uniquement à votre MP initiale). La reconstitution n’a d’impact que sur l’étiquetage, si vous créez un produit comme un lait aromatisé par exemple, vous créez votre recette avec :

  • le dilué/reconstitué (lait en poudre),

  • le diluant (eau),

  • le parfum

Si vous veillez à ce que :

  • le dilué et le diluant soient en "déclarer les ing.",
  • votre ingrédient reconstitué virtuel ait été ajouté à la règle de déclaration des % (si vous souhaitez voir les %),

vous obtiendrez l’étiquetage suivant

Dans le cas où l’ensemble du diluant, ou du dilué, n’est pas utilisé totalement, les quantités restantes seront étiquetées normalement minus la quantité utilisée pour la reconstitution.

Etiquetage et QUID viande


Paramétrage

Dans l'administration Becpg > Caractéristiques système

Mise à jour de la liste Type de viande (QUID) (Liste de valeurs)

Par défaut, il existe dans le système, 3 types de viandes (oiseaux et lapins, mammifères, porcins). Il est possible de créer des catégories supplémentaires (ex: mammifères de type veau, boeufs..) en fonction des différents types que vous souhaitez déclarer.

Pour ajouter un nouveau type de viande :

  • cliquer sur ajouter
  • saisir dans code : "le code du type principal"-"code de la nouvelle catégorie" (ex : BirdsAndRabbits-Lapin)
  • saisir dans valeur : le nom de la catégorie (ex : Lapin)

Mise à jour de la liste des ingrédients (Caractéristiques)

Cette étape peut être réalisée à tout moment. Vérifier et mettre à jour la liste des ingrédients en fonction de ce que vous souhaitez déclarer dans le cadre du QUID (ex: les différents types de viandes).

Dans l'administration Becpg > Dossiers système > Modèles d'entités

Modification du modèle de Matières Premières

Pour pouvoir spécifier à quel type de viande une matière première appartient, il faut ajouter l'"aspect viande" à votre modèle Modèle d'entités > Modèles de produits > Matière première > Propriété > Ajouter un aspect

Vous devez aussi ajouter le nutriment collagène à votre modèle de matière première pour que le calcul fonctionne. A partir du modèle d'entité matière première, allez dans la liste Nutriments puis, cliquez sur "Ajouter".

Sélectionnez le nutriment "Collagène" et ajoutez le.

Modification du modèle de produit semi-fini

Comme indiqué dans le paragraphe précédent, vous devez ajouter le nutriment "Collagène" à votre modèle de produit semi-fini. Pour cela, allez dans la liste "Nutriments" puis cliquez sur "Ajouter". Recherchez le nutriment "Collagène" et ajoutez le.

Note: depuis la 3.2.0, il est également possible de rajouter l'aspect viande sur le SF. Utile si vous n'utilisez pas de MP.

Modification du modèle de produit fini

Dans le modèle de produit fini, il faut ajouter

  • dans la liste composition : les calculs automatiques liés à chaque type de viande dans la liste composition (MaxFat, Collagen, MaxCol, ExFat...)
  • dans la liste étiquetage : les régles d'étiquetage spécifique au QUID.

Note: depuis la 3.2.0, il est également possible de rajouter l'aspect viande sur le PF. Utile si vous n'utilisez pas de MP ou de SF.

Liste composition :

Ajouter une caractéristique dynamique qui va donner le % de chaque type de viande dans le produit :

  • Libellé : QUID
  • Expression : meatContentApplied()

Ajouter une caractéristique dynamique qui va donner le détail des valeurs pour chaque type de viande. Il faudra créer autant de caractéristiques que de type de viandes :

  • Libellé : Nom du type de viande
  • Expression : meatContentByType("CODE Du TYPE DE VIANDE").toString()

Liste étiquetage :

La règle "agréger et ne pas détailler" est utilisée de 2 manières différentes :

  • Pour permettre au système de déclarer, en fonction des quantités calculées de viande et de gras à déclarer par type de viande, les bonnes proportions dans l'étiquetage. Il faut une régle par type de viande.

  • Pour permettre de regrouper les différents ingrédients d'un même type de viande (ex : vous avez deux MP dont le type de viande déclarer est "Porcins" une dont l'ingrédient est lard de porc et le second est la viande de porc) Cette régle est d'usage plus ponctuel.

Note : en fonction de votre fréquence d'utilisation du QUID viande, il est conseillé de créer un modèle de PF spécifique. Dans le cadre d'une utilisation trés ponctuelle du QUID viande, les modifications peuvent être réalisées directement dans les entités concernées.

Comme indiqué dans les paragraphes précédents (Modification du modèle de produit semi fini et modification du modèle de matière première), vous devez ajouter le nutriment "Collagène" à votre modèle de produit fini. Pour cela, allez dans la liste "Nutriments" puis cliquez sur "Ajouter". Recherchez le nutriment "Collagène" et ajoutez le.

Saisies

Matières premières

  • saisie du type de viande

Propriété > Type de viande (QUID) > choisir dans la liste de valeur la catégorie souhaitée.

  • saisie des ingrédients

Dans la liste des ingrédients :

Résultats du QUID viande

Aprés formulation :

Liste "composition" :

Liste "étiquetage" :

results matching ""

    No results matching ""